Maison de l'enfance et périscolaire à Saultain

COLLET

A propos de l'agence
Activité: 
Architectes
Présentation: 

Les champs des connaissances abordées par l'agence Collet et l’Atelier d’Etudes Environnementales A2E sont relativement atypiques. Depuis les années 1970 et du choc pétrolier, nous avions compris que rien ne serait plus comme avant.

Dès 1971, nous avons travaillé sur les recours aux...

Département: 
Description du projet: 

AVANT PROPOS.

Le centre de Saultain, la grande place Vaillant Couturier, demandait une revalorisation de son image en partie altérée par la présence des bâtiments vétustes d’un préau métallique et d’une salle de classe préfabriquée.

La nouvelle construction, implantée en lieu et place de ces deux équipements, devait s’inscrire dans une ambiguïté de préservation du caractère rural du village, tout en affirmant le statut de bâtiment public de ville.

PROGRAMME.

Accueil de la petite enfance : halte-garderie (20 enfants), ludothèque.

Soins de la petite enfance : protection maternelle et infantile.

Accueil scolaire : restaurant scolaire (120 repas), salle péri-scolaire, préau école primaire.

URBANISME.

L’histoire urbaine du centre village a préservé une placette, en arrière de la grande place. Caché par la salle des Fêtes, ce petit espace public correspondait en fait, après enquête sur l’histoire des lieux, aux activités liées à l’eau comme nous le rappelle le nom donné à la rue latérale, « rue des Fontaines ». Le parti d’insertion urbaine était dès lors initié : ouvrir l’accès au bout de la grande place et inviter à la découverte en profondeur, faire réapparaître les anciens points d’eau pour redonner du sens à l’espace public.

ARCHITECTURE.

La démarche à l’identique de l’insertion urbaine, puise ses références dans l’activité rurale. En réponse à la grange de ferme proche, le parti architectural propose une relecture du hangar agricole, avec en clin d’œil l’image de l’ancien préau démoli de l’école primaire. Le nouveau bâtiment devait également pouvoir participer par ses espaces extérieurs aux activités de la grande place.

En rappel de l’arbre, honneur de la ville (les efforts de verdissement entrepris en espaces publics et privés, ont été récompensés par le prix national de l’arbre), le thème de la charpente arborescente trouvait naturellement sa légitimité. En utilisant le matériau des bâtiments bordant la place, la brique pleine en terre cuite, la continuité était assurée. La recherche architecturale consistait ensuite à décliner la lecture extérieure de la charpente arborescente par des pignons d’extrémité en halle-préau.

La porte d’entrée franchie, le hall développe son volume sur toute la hauteur de la construction, cadrant ainsi la vue depuis la grande place sur le portail en pierre bleue de la ferme voisine. À l’identique des préaux d’extrémités, la charpente bois et la brique apparentes jouent l’intérieur extérieur.

PRINCIPES CONSTRUCTIFS.

Le sol alluvionnaire de très faible portance, homogène, a été maîtrisé par un radier de reconstitution de sol. Cette technique, relevant de la haute qualité environnementale préserve totalement l’hydrogéologie pédologique avec un coût inférieur aux techniques habituelles. Sur une trame de 6 mètres, une double rangée intérieure de poteaux béton armé, permet l’assise de la charpente. En chapiteau des poteaux, une platine métallique diffuse les butons lamellé-collés. Les embouts coniques des butons préservent la légèreté d’expression des faibles descentes de charge par une simple tige filetée. Enfin, une structure plane traditionnelle, en deux versants, résille d’arbalétriers et de pannes lamellé-collé, constitue le support d’une toiture métallique en acier laqué. Le regroupement des efforts transversaux sur les chapiteaux intérieurs a permis de ménager l’indépendance de la maçonnerie des façades et de la toiture, par une bande vitrée filante. Le rythme des descentes EP écartées de la façade, en une sorte de double peau joue le rappel des poteaux de hangar agricole. Les pignons d’extrémités Nord et Sud des préaux reçoivent un remplissage en ossature bois, montants et traverses en Epicéa du Nord avec finition par clins horizontaux de Mélèze. Le lamellé collé de la charpente est également en épicéa du Nord.

Le grand pignon vitré Sud est protégé de l’effet de serre d’été par le débord de toiture du préau. La forte inertie intérieure facilite la régulation naturelle climatique. Le rafraîchissement du local déchets utilise les frigories de l’eau des fontaines par un simple échangeur.

Entièrement pré-fabriquée en atelier, l’ensemble de la charpente, avec un rapide pré montage au sol par éléments triangulés arbalétriers et butons, a été mis en œuvre en 10 jours, par grue télescopique.

Surface: 
900m2
Matériaux: 
Année de réalisation: 
Coût du projet: 
Entre 1M€ et 10M€
Département: 
Ville: 
Saultain
Code Postal: 
59990

Plus de projets de l'agence COLLET

  • Architectes

    Etablissement d'Hébergement pour personnes agées dépendantes EHPAD

    Etablissement d’Hebergement pour Personnes Agées Dépendantes. E.H.P.A.D. de 65 lits à Trith St Leger « Les Godenettes » et son Pôle d'Activités et de Soins Adaptés (P.A.S.A.) E.H.P.A.D. : Surface 3... Lire la suite
  • Architectes

    Groupe scolaire G Eiffel

    Construction d’un groupe scolaire maternelle et élémentaire à Trith St Leger, NORD.. Surface : 5150m2. Coût : 6.7 M Euros Mission de base et Mission HQE intégrant des procédés innovants, objet de... Lire la suite
  • Architectes

    Ouvrages d'art

    Quatre Ouvrages d'art dans le cadre de la construction de la première ligne de Tramway de l'agglomération Valenciennoise. Conception Architecturale Collet jl Conception Technique Ingérop Réalisation... Lire la suite