Mouv'York

GROSJEAN

A propos de l'agence
Activité: 
Architectes
Présentation: 
Le Bois
Département: 
Description du projet: 
Réalisation HQE de 60 logements hlm, 15 individuels et 45 collectifs. Démarche Urbaine
Le positionnement des masses sur le terrain est étudié afin de respecter l'environnement pré-existant
au projet.
Ainsi, sur la rue d'York sont installés 4 logements en décroché afin de faire le lien entre les
deux pavillons bornant le terrain, tout en dialoguant avec les façades blanches et plates avec
toit-terrasse des commerces du début de la rue d'York.
Côté rue Becquerel, le positionnement sur la parallèle à la voie ferrée en une file de pavillons
en redents, en prolongement du bâtiment de l'école, permet aussi un raccord avec le bâti
existant.
Un noeud de toits courbes fait également raccord entre les deux éléments du projet
(individuels et collectifs).
Le bâtiment R+5 est traité comme deux éléments pour redécomposer les volumes par une
faille et un décalage de niveaux et une différence de traitement des ouvertures.
Logement social et démarche Haute Qualité Environnementale
Cette opération a été conçue en essayant d'allier coût de construction du logement
social et démarche Haute Qualité Environnementale. Elle répond principalement à 7 cibles de la
démarche H.Q.E. et reçoit à ce titre les subventions de l'Ademe et du Conseil Régional.
1 – Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement existant
Prise en compte du profil existant (3 m de dénivelé) par l'adaptation des bâtiments par demi-niveaux
étagés le long de la pente du terrain.
Traitement des espaces verts intérieurs par un architecte-paysagiste qui met en place deux
jardins, un collectif extérieur et un jardin plus intime pour les résidents à l'intérieur de la
propriété, ainsi qu'un traitement paysager des parkings extérieurs.
Les différents espaces s’inspirent du paysage des voies de chemin de fer avoisinantes par le
choix des matériaux (ballast, traverse de chemin de fer) mais aussi par le tracé qui s’organise
parallèlement aux rails•Sur les toitures des maisons visibles des bâtiments alentour, les machineries vmc sont placées
à l'intérieur, et les terrasses non accessibles sont végétalisées.
2 – Choix intégré des procédés de construction
L'ensemble est construit en béton mais des murs à ossatures bois sont utilisés à chaque fois
qu'ils peuvent apporter un avantage technique et écologique (légèreté, isolation, annulation
des ponts thermiques au droit des balcons en structure bois eux aussi,…).
Recyclage-valorisation dans le projet de certains déchets du bâti existant sur le terrain
(tambours et portes de machine à laver).
3 – Gestion de l'énergie
Chauffage collectif par chaudières gaz à condensation.
Chauffage des maisons par chaudières gaz individuelles à condensation.
Chauffage de l’eau sanitaire des maisons individuelle par l’énergie solaire
Production d’énergie électrique par panneaux photovoltaïques pour l’éclairage permanent des
communs.
4 – Gestion de l'eau
Récupération des eaux de pluies des toitures et des balcons pour alimenter les toilettes des 2
immeubles.
5 – Gestion des déchets d'activité
Locaux poubelles : Locaux adaptés pour les immeubles, poubelles regroupées de tri sélectif
pour les individuels locatifs. Tri sélectif individuel pour les maisons en accession.
6 – Confort acoustique
Isolation acoustique renforcée en façade pour les appartements longeant la voie ferrée.
Isolation acoustique renforcée dans tous les logements au-dessus des parties communes par
mise en place de chapes flottantes.
7 – Confort visuel
Le projet s'est attaché à fournir un éclairage naturel à toutes les pièces de vie des logements
et des maisons, hors wc, mais compris les salles de bains, les dégagements, entrées et
escaliers intérieurs. Des puits de lumière peints avec une peinture réfléchissante et équipés sur
terrasse de tubes de lumière Solarspot captant, amplifiant et canalisant l’apport solaire,
descendent la lumière naturelle dans tous les logements.
Eclairage naturel optimisé par la double orientation des ensembles séjour-cuisine.
Augmentation de l’apport solaire des portes-fenêtres sur terrasse par mise en place de caillebotis laissant passer la lumière sur la partie haute des portes de l’étage du dessous.
Les parties communes intérieures et les parkings souterrains sont éclairés de façon
permanente (gratuité par production d’électricité solaire).
Année de réalisation: 
Département: